Coups de coeur, coups de gueule, coup de pub militant, copinage...

Une nouvelle édition féministe...A découvrir absolument , bientôt une vidéo sur télédebout à ce propos :

Les Editions iXe


« Bien entendu, il faut deux sexes différents pour faire de la reproduction sexuée, mais le déterminisme consiste à réduire l’existence des sexes à la seule fonction de reproduction, à analyser les attributs de sexe uniquement en vue de cette fonction, à ne pas envisager qu’ils puissent participer à des activités sortant d’une finalité strictement reproductive. » — Hélène Rouch, Les corps, ces objets encombrants.

Exprimée sous le signe neutre de l'algèbre, iXe se décline en cinq collections, imaginées pour prolonger et élargir le travail accompli à « La Bibliothèque du Féminisme», dont elle est directement issue :
racine de ixe pour des textes radicalement féministes
xx-y-z sur les glissements du genre, leurs effets de brouillage ou de surdétermination des catégories de sexe
ixe prime pour la fiction et pour l’imaginaire
fonctions dérivées pour les récits de vie et les bouts de parcours, biographiques ou autobiographiques
la petite ixe pour des curiosités de toute nature, lettres, discours, tracts ou chansons

www.editions-ixe.fr
 

 

"Hommes grands, femmes petites. Une évolution coûteuse. Les régimes de genre comme force sélective de l’adaptation biologique."

(Ed. de la MSH, 2009)
De Priscille Touraille
, docteur en anthropologie sociale et chercheur associé au laboratoire d’éco-anthropologie et d’ethnobiologie au Museum national d’Histoire naturelle.
"Imaginons une société dans laquelle les hommes seraient en majorité plus petits que les femmes (ou les femmes plus grandes que les hommes, selon le point de vue). Impossible, pensons nous ? Parce que tout ce que fait la nature est " bien fait " ? Et si, en la matière la Nature était loin de produire des adaptations positives ? Et si, en plus, cette différentiation morphologique n’était pas l’oeuvre de la Nature ? Et si elle était plutôt l’indice de sélections non naturelles constituées par une entreprise de catégorisation sociale millénaire : le genre ?
L’auteure discute dans cet ouvrage des explications évolutives du dimorphisme sexuel de taille corporelle entre mâles et femelles dans le monde vivant. Elle attire l’attention sur l’absence d’un modèle robuste qui rend compte de l’écart sexué de la stature dans l’espèce humaine ; en confrontant des données et des modèles disponibles dans des champs disciplinaires éloignés, elle fait peu à peu émerger une hypothèse inédite.
Cette recherche illustre le besoin de questionnements transdisciplinaires qui se montrent seuls ici capables de renouveler les termes d’une investigation remarquablement gelée depuis le XIX° siècle."

Lire aussi sur télédebout du même auteur:
2010 « Rose et bleu : les couleurs du genre ». In Gilles Boëtsch, Dominique Cheve & Hélène Claudot-Hawad (dir.), Décors des Corps. Paris: CNRS Editions, pp. 275-284.
2010 « Des poils et des hommes. Entre réalités biologiques et imaginaires de genre eurocentrés »,  In Cahiers d’anthropologie sociale n° 6 « Poils et sang » : 27-42.

 

Les impertinentes


Courez regarder les quelques vidéos de ce tout nouveau site de nos amies suisses, féministes, décapantes et hilarantes :

lesimpertinentes.com
 


Le Tarif social féministe de Zerose

Et toujours d'actualité...l'association Zerose, applique son "tarif social féministe". Cette association est un trésor d'inventivité, une preuve de plus que la création et le politique ne sont pas antagonistes !!!

 



Previous page: Sites/Blogs
Next page: Infos d'actu ou pas